Madame K

Spectacle tout public à partir de 8 ans

Avec le soutien de la DRAC Champagne Ardenne, du conseil régional de Champagne Ardenne, du conseil général de la Marne, du Nouveau Relax, scène conventionnée de Chaumont et de la compagnie Azimuts.


L’Histoire :

« Dans le monde de Madame K, il suffisait que l’on ait peur d’une chose pour que cette chose se produise. Or madame K avait justement peur d’une foule de choses : peur d’avoir froid, peur de grossir, d’être cambriolée, de perdre son temps, de ne pas trouver l’amour, de manquer d’argent, peur de ses voisins, des hommes, des chiens, des enfants, des accidents et de toutes ces choses qui vous tombent sur la tête sans prévenir (tuiles, branches et autres projectiles). On a peine à s’imaginer le cauchemar dans lequel elle vivait. Au moment où commence notre histoire, tout allait pourtant changer, et voici comment… »

Par la magie d’une machinerie qui reconstitue les rouages du petit monde de madame K nous voici invités à suivre un véritable parcours initiatique… Comment parviendra-t-elle à se libérer de ses peurs et de l’emprise de Monsieur Vitupère, le boucher de la rue Meurtôt ? Quel véritable pouvoir y gagnera-t-elle ?

C’est aussi, en filigrane, un questionnement sur notre monde et sur l’omniprésence de la peur que nous entendons livrer ici…

Décor, machinerie, scénographie.

Le décor de Madame K est composé :

  • d’une scène tournante dont les mouvements seront déclinés à chaque nouvel acte, selon un nouveau mode. Celle-ci sera donc tour à tour utilisée comme  :
  • « tapis roulant » permettant de figurer la marche de Madame K dans la rue,
  • « horloge » à chaque jour qui passe, la scène opère une révolution.

Univers mental permettant de représenter la circulation des idées qui comme chacun sait ont tendance à revenir avec insistance…

La déclinaison du mouvement circulaire nous permet d’évoquer tout à la fois les cycles, le temps, la terre et à travers chacune de ces déclinaisons une sort de principe commun. Le « cercle » est cet « ici et maintenant », ce centre de réception au sein duquel peut se matérialiser la réalité « choisie » parmi tous les possibles potentiels….

  • d’une machinerie permettant aux différents éléments de décors et accessoires de descendre des cintres. Placée à vue et au dessus de la scène tournante, celle-ci figure une sorte de gigantesque réservoir de possible.

C’est ce qui se joue dans la conscience de Madame K qui orchestre la rencontre de ces deux principes (vertical et horizontal, réceptif et émissif, féminin et masculin) et créé la réalité de Madame K.

Ainsi les machinistes, présents sur le plateau et placés à vue, actionnent les éléments du destin de Madame K, non pas selon un scénario aveugle dont elle est la marionnette, mais bien, selon une un principe dont elle est l’élément actif et créatif.


Dates 2016-2017 :

Jeudi 15 à 9h30 (scolaire) et vendredi 16 septembre 2016 à 9h30 (scolaire) et 19h (tout public) – Le Grand théâtre, Angers (49)
Samedi 1er octobre à 20h30 – La Quai des rêves, Lamballe (22)
Mardi 11 octobre à 20h30 – El Zocalo, Barcelonnette (04)
Mercredi 18 janvier à 20h30 – Le Quatrain, Haute-Goulaine (44)
Vendredi 20 janvier à 20h30 – Espace Jean Vilar, Lanester (56)
Samedi 4 mars à 20h30 – Salle de spectacles de Nogent (52)

Texte écrit par Vincent Clergironnet
Interprétation : Dominique Posca ou Céline Lemarié et Vincent Clergironnet
Machinistes présents sur le plateau : Anne Claire Jude et Thomas Brouchier
Scénographie, Lumière et Machinerie : Valentin Monnin, Anne Claire Jude
Musique : Cédric Le Guillerm
Coproduction : EPCC Bords 2 scènes, scène conventionnée de Vitry le François.

Vidéos

Comments (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.